Politiker und Wahlen, Wählen Sie frei, Äußern Sie aktiv Ihr demokratisches Recht, Online-Referendum
left right close

Pierre Weiss

> Schweiz > Politiker > FDP.Die Liberalen > Pierre Weiss
Pierre Weiss ist bereit für Ihre Meinung, Unterstützung und Stimme. Stimmen Sie gerade JETZT ONLINE!
FDP/PRD
 
Foto Pierre Weiss

Pierre Weiss - für

Ein Schweizer Politiker der FDP.Die Liberalen. | Un homme politique suisse. | A Swiss politician.
 NO! Pierre Weiss

Pierre Weiss - gegen

Klicken Sie, falls Sie Pierre Weiss nicht unterstützen. Sagen Sie warum. | Click, if you do not support Pierre Weiss. Say why.

Die Online-Wahlergebnisse für "Pierre Weiss" im Graph

graph
Graph online : Pierre Weiss
Full functionality only if Javascript and Flash is enabled
GER: Pierre Weiss (* 1952 in Genf) ist ein Schweizer Politiker (FDP.Die Liberalen). Leben Pierre Weiss studierte an der Universität Genf und erwarb ein Lizenziat in Soziologie, ein Lizenziat und Diplom in Politikwissenschaften sowie einen Doktorgrad in Wirtschafts- und Sozialwissenschaften. Von 1974 bis 1981 wirkte er dort als Assistent und zwischen 1981 und 1986 war er Professor an der Universität Genf. Seither wirkt er als Teilzeit-Dozent. Im Jahr 1986 trat er in den Verband der französischsprachigen Unternehmen in Genf (Fédération des entreprises romandes Genève) ein als Direktor der Abteilung Dokumentation und Kommunikation. Von 1998 bis 2000 war er Chronist der Zeitung Le Temps und zwischen 1992 und 2002 übte er die Funktion des ...
für34gegen   Meiner Meinung nach Pierre Weiss ist ziemlich guter Politiker. Zum Beispiel, weil … (wenn ich schreiben wollte, warum dieser Politiker gut ist, würde ich es hier schreiben), positive
für33gegen   Ich bin nicht einverstanden. Pierre Weiss ist schlechte Wahl. Zum Beispiel, weil … (wenn ich schreiben wollte, warum dieser Politiker nicht gut ist, würde ich es hier schreiben), negative
Aktuelle Beliebtheit
für Pierre Weiss

Pierre Weiss: Mitte-Parteien wollen MCG in Pflicht nehmen


«Grenzgänger genug» war der Wahlkampfslogan des MCG und verfing in Zeiten der Krise bei frustrierten Angestellten, Arbeitern und Gewerbetreibenden. Das findet Pierre Weiss, Genfer Grossrat und Vizepräsident der FDP Schweiz, bedenklich. Man müsse nun im Kantonsparlament dem MCG die Stirn bieten.«Wir können nicht reaktionslos gegenüber den Attacken bleiben», sagt Weiss gegenüber Schweizer Radio DRS. Die Mitte-Parteien wollen nun das Parlament in die Pflicht nehmen: Es müsse verhindern, dass gegen die Grenzgänger aus Frankreich eine ...


Des émotions en politique: Maîtrise et maîtresse


05.12.2008 07:45 EDITORIAL Le refus cinglant, à 59%, de l’aventurisme financier sur l’AVS, la primauté des émotions, à 52%, face aux enfants sexuellement abusés. Voilà ce qui a guidé le choix des Suisses dont près de la moitié (47%) s’est exprimée à l’occasion du dernier dimanche de votes de 2009. Face à ce choix extrême en apparence, des leçons sont à tirer pour sortir d’un blocage sur l’âge de la retraite et pour ne pas entrer ...


[TOP 4]

> Pierre Weiss > Neuigkeiten

Génocides : une solution grâce à l'élégance neuchâteloise ?
Devenu lundi 8 septembre 2014 le lauréat de la Fondation pour Genève, le président de la Confédération M. Didier Burkhalter a non seulement offert aux personnes venues lui rendre l'hommage que mérite cet exceptionnel politicien suisse la preuve de son sens politique hors pair, il a aussi proposé une esquisse de solution à un problème qui empoisonne les relations entre la Suisse, la Turquie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan et l'ONU,Il s'agit de l'érection d'un mémorial dans le cadre du parc de l'Ariana qui jouxte celui de l'ONU pour rappeler aux générations futures la mémoire des terribles persécutions infligées à l'un des plus vieux peuples chrétiens établis dans le Caucase le génocide arménien qui célèbrera son premier centenaire en 2015. En proposant "un monument universel pour toutes les victimes, tous les génocides", son humanisme se référant "aux droits des victimes, aux devoirs des États" ne connaît ni frontières dans l'espace, ni limites dans le temps.
Conseil de gourmet: lire Gabriel Aubert (et pas seulement l'écouter)
A qui a envie d'en savoir plus sur les intrigues internes à l'université concernant le choix de son prochain recteur, la lecture du dernier chapitre de l'ouvrage partiellement critique, "Regards sur l'Université de Genève" (Slatkine, 2009) opportunément intitulé, à propos du choix du recteur, "Qu'il soit élu par bon accord de tous", mais surtout avec le conseil cardinal "Que le recteur soit pris de la compagnie des ministres et professeurs", sous le titre plus général de "Conversation drolatique entre Jean Calvin et Théodore de Bèze" - qui fait un peu penser aux interviews presqu'imaginaires du Canard enchainé - qu'on me pardonne cette comparaison hardie sinon indécente, est vivement recommandée. Rien ne vaut de méditer les leçons du passé, surtout quand elles sont glorieuses.Cet ouvrage fait de contributions réunies par le professeur Gabriel Aubert à l'occasion du 450ème anniversaire de la Maison qui en a assuré l'édition et la diffusion - ma
Bannissement et incohérence
Pour la première fois de ma vie de blogueur de la Tribune, après 259 notes, j'ai décidé d'une mesure de bannissement à l'égard d'une personne dont je connais l'identité. Donc pas contre un de ses trolls honteux qui se cachent derrière des pseudos. Ce qu'à ce jour je considérais comme la pire des lâchetés !Quel crime a donc commis "mon" banni ? Tout simplement celui de délation. Donner le nom de famille d'un autre de mes correspondants et en attribuer un faux à un troisième relève pour moi d'une drôle de perversion. Alors loin du bal ! Avis aux amateurs. Je ne suis pas un justicier de l'Ouest, mais les mœurs de Venise qui envoyait aux Plombs les victimes de la Buca delle denunzie" appartiennent, comme les tondues de la Libération, à des temps de passion et pas de raison.
Nouveau recteur pour l'uni: à quel jeu jouent les autorités pour écarter le candidat canadien ?
Dans son suivi de la nomination du nouveau recteur, la Tribune précise que le prof. Vinet - tiens, le nom du grand réformateur vaudois - a renoncé à se présenter à cause de son âge (61 ans) qui l'empêcherait de se présenter pour un second mandat - qu'en a -t-il été pour l'actuel recteur Vassalli ? - et pour des raisons liées à sa caisse de pension. Or, ces deux "raisons" ne sont que des prétextes. Il serait intéressant de savoir qui les lui a fait gober.En tant qu'auteur des amendements de la loi sur l'université permettant de rester au delà de 65 ans et d'obtenir des rachats pour sa caisse de pension, sans même évoquer des compléments salariaux pour des cas exceptionnels, je peux affirmer qu'il suffisait de peu de bonne volonté pour expliquer au candidat canadien que les raisons qu'on lui a données n'étaient que des prétextes qui ont servi à l'écarter.A quel jeu jouent nos autorités ? Sinon à fermer le champ du possible.Au surplus, contrairem



 
pierre weiss switzerland, pierre weiss suisse, pierre weiss genf und weiter...
load menu